Les matières premières, sous un angle différent – 9. Le Maïs

Print Friendly, PDF & Email

La Suisse est une plaque tournante du négoce des matières premières. Saviez-vous que cette activité représente 4% du PIB suisse, et même 22% des recettes fiscales pour le canton de Genève ?

Nous continuons d’explorer ce vaste sujet sous un autre angle, et nous publions une série d’articles, en nous focalisant à chaque fois sur une matière première avec des anecdotes, des citations. Aujourd’hui, nous allons examiner le maïs.

maïs

Le maïs était à la base de l’alimentation des Incas, des Aztèques et des Mayas.
Il appartenait à leur mythologie, était présent dans leurs pratiques religieuses et leur art.

Le maïs a été vu pour la première fois par Christophe Colomb, le 4 novembre 1492.
Il fait alors escale à Cuba, depuis quelques jours.
Dans son journal de bord, il s’étonne de la façon d’être et de se nourrir des indigènes Arawaks : “Cette race est timide et très docile, ils vont nus et ne connaissent ni armes ni loi. La terre est très fertile. Elle produit en grande quantité des mames, qui sont une espèce de carotte à la saveur de châtaigne, des flageolets, une certaine sorte de fève et une autre graine semblable au paniccio appelée par eux mahiz, qui cuite, a une très bonne saveur, de même que rôtie”

maïsLe maïs a d’ailleurs toujours joué un rôle clé en période de famine. En effet, il nourrit les humains et le bétail. Il était donc l’aliment de base de l’alimentation paysanne.

 

Dans la peinture

Giovanni da Udine, disciple de Raphaël, peint des épis de maïs vers 1516. C’est probablement la première image de maïs en Europe.

 

Et maintenant ?

Aujourd’hui, les principaux pays producteurs de maïs sont les USA, la Chine, le Brésil, l’Argentine, l’Ukraine, l’Indonésie, l’Inde, le Mexique et l’Union Européenne. Pour exemple, la France réalise à elle seule 25% de la production européenne.

 

Comment le maïs s’est comporté ?

“Corn prices have been on a volatile ride in 2021. Since the beginning of January to today…”

« Les prix du maïs ont connu une grande volatilité en 2021. Depuis le début du mois de janvier jusqu’à aujourd’hui… »

 

Et en 2022 ?

“…Even with a dimmer outlook on corn exports in 2022, Suderman (Arlan Suderman of StoneX Group.) says the key metric to watch is the price of inputs. He says as long as inputs remain high, with some even at record levels, he thinks the price of corn could also remain strong.”

« Même avec des perspectives plus sombres sur les exportations de maïs en 2022, M. Suderman (Arlan Suderman de StoneX Group.) dit que la mesure clé à surveiller est le prix des inputs. Selon lui, tant que les inputs restent élevés, certains atteignant même des niveaux records, le prix du maïs pourrait également rester élevé.” »

 

Dans la même série « Les matières premières, sous un angle différent » :

  1. Le chocolat
  2. Le tournesol
  3. Le café
  4. Le cuivre
  5. L’aluminium
  6. L’acier wootz
  7. L’étain
  8. L’hydrogène

 

Sources :

Civilisation corn-flakes – La Libre

https://meravigliaadomicilio.wordpress.com/tag/farnesina/

2022 Outlook: Why Corn’s Sweet Spot May Be Below $6 in the New Year | AgWeb

Photo credit : Maks_Narodenko via depositphotos.com ; https://lnkd.in/dqFMhPv

Pascaline Stella Pascaline Stella

I worked as an information officer in the field of commodities in a bank. I have 20 years of experience.
What I like most about my job is researching, find the right information and finally that people are satisfied with my work.
I'm passionate in history. I'm interested in social media, and I am familiar in community management

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.