Les matières premières, sous un angle différent – 17. Le nickel

Print Friendly, PDF & Email

La Suisse est une plaque tournante du négoce des matières premières. Saviez-vous que cette activité représente 4% du PIB suisse, et même 22% des recettes fiscales pour le canton de Genève ? Nous continuons d’explorer ce vaste sujet sous un autre angle, et nous publions une série d’articles, en nous focalisant à chaque fois sur une matière première avec des anecdotes, des citations. Nous allons nous focaliser sur le nickel.

nickel

Données historiques

Des bronzes trouvés en Syrie ont révélé une teneur en nickel jusqu’à 2 %, attestant  que l’utilisation du nickel est très ancienne. Nous pouvons remonter jusqu’à 3500 ans av J.-C.

De plus, d’anciens manuscrits suggèrent que « le cuivre blanc » était utilisé en Chine au XVIIIème av J.-C. Toutefois, compte tenu que le nickel était souvent confondu avec l’argent, sa connaissance et ses usages ne seront développés que plus tard.

C’est en 1751 que le baron Axel Frederik Cronstedt (danois ou suédois, les sources divergent) découvre le nickel et l’isole. Il le baptise Kupfernickel, que l’on traduit par « cuivre du diable. Le nickel a été baptisé ainsi à cause de sa couleur qui rappelait celle du cuivre et en raison de la difficulté qu’avaient les mineurs à l’extraire. Ceux-ci pensaient donc que ce minerai subissait le mauvais sort des démons.

 

Où trouve-t-on le nickel ?

Le nickel est avant tout un métal fait pour les alliages. Résistant à l’oxydation et à la corrosion, cette qualité lui permet d’être utilisé sur une vaste gamme d’alliages. Ainsi, l’alliage fer-nickel est utilisé pour créer les aciers inoxydables qui entourent notre quotidien. De nos couverts aux pièces de monnaies en passant par les toitures des immeubles.

Le noyau terrestre contient aussi du nickel.

 

Et aujourd’hui ?

Mardi 8 mars 2022

Du jamais vu ! Le nickel dépasse les 100 000 dollars la tonne pour la première fois de son histoire.

Le prix du nickel a dépassé les 100 000 dollars, soit une hausse de plus de 110%, par rapport à la clôture de la veille.

Voici un graphique qui montre la progression du nickel, du 22 février 2022 au 8 mars 2022.

Ce mouvement aussi spectaculaire qu’extraordinaire n’est pas simplement dû à la multiplication des sanctions contre Moscou. La Russie étant le premier fournisseur de l’Europe, cela menace la filière européenne des batteries électriques. Le nickel est un composant important des batteries pour véhicules électriques.

Selon JP Morgan « La Russie fournit environ 10% du nickel mondial et l’entreprise russe Nornickel est le premier producteur mondial de nickel destiné aux batteries, avec 15% à 20% de l’offre mondiale »

 

Comment expliquer l’emballement du 8 mars ?

Le groupe Tshingshan, est le numéro 1 mondial de l’acier inoxydable et des batteries électriques en Asie.

Le groupe a parié sur une baisse du prix du nickel, et a été obligé d’acheter le métal beaucoup plus cher pour clore leur position coûte que coûte, faisant flamber les cours. Leurs pertes seraient comprises entre deux et trois milliards de dollars.

Le London Metal Exchange (LME) a décidé de stopper les échanges. Ceux-ci ont repris le mercredi 15 mars. A la reprise, le LME avait fixé une limite de hausse à 5%. Une limite immédiatement atteinte, créant des problèmes techniques.

 

Dans la même série, « Les matières premières, sous un angle différent » :

  1. Le chocolat
  2. Le tournesol
  3. Le café
  4. Le cuivre
  5. L’aluminium
  6. L’acier wootz
  7. L’étain
  8. L’hydrogène
  9. Le maïs
  10. Le riz
  11. Le coton
  12. Le blé romain
  13. Blé romain et politique alimentaire
  14. L’or
  15. Le sucre
  16. L’argent

Photo credit : Tatiana53 via depositphotos.com

Sources :

Définition | Noyau terrestre – Noyau de la Terre | Futura Planète (futura-sciences.com)

Le marché londonien suspend les transactions sur le nickel après un record à plus de $100.000, Actualité des marchés – Investir-Les Echos Bourse

La cotation du nickel reprendra mercredi à Londres | Allnews

Pascaline Stella Pascaline Stella

I worked as an information officer in the field of commodities in a bank. I have 20 years of experience.
What I like most about my job is researching, find the right information and finally that people are satisfied with my work.
I'm passionate in history. I'm interested in social media, and I am familiar in community management

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.