Les matières premières, sous un angle différent – 18. Le gaz naturel

Print Friendly, PDF & Email

La Suisse est une plaque tournante du négoce des matières premières. Saviez-vous que cette activité représente 4% du PIB suisse, et même 22% des recettes fiscales pour le canton de Genève ? Nous continuons d’explorer ce vaste sujet sous un autre angle, et nous publions une série d’articles, en nous focalisant à chaque fois sur une matière première avec des anecdotes, des citations. Nous vous présentons aujourd’hui le gaz naturel.

gaz naturel

C’est en Chine que le gaz naturel est utilisé pour la première fois. Les premiers pipelines qui étaient construits en bambou datent d’environ 500 ans av. J.-C. Les Chinois s’en servaient pour transporter du gaz naturel.

L’extraction du gaz naturel a commencé aux Etats-Unis, au 19ème siècle et était un phénomène uniquement américain, jusqu’en 1945.

La géographie du gaz naturel évolue ensuite profondément, avec l’émergence de nouveaux producteurs en Europe et au Moyen-Orient.

 

Le gaz naturel, un atout pour la transition énergétique dans le monde

Parfois décrié par les environnementalistes, le gaz naturel reste l’énergie fossile la moins polluante au monde. Le gaz émet deux fois moins de CO2 que le charbon. De plus, il existe déjà de nouvelles technologies pour le rendre plus respectueux de l’environnement.

 

Avantages et désavantages du gaz naturel

Tout d’abord, le gaz naturel a la particularité d’avoir une faible teneur en dioxyde de carbone, ce qui est très bénéfique pour l’environnement. Le gaz naturel reste facile à exploiter, et présente un risque moindre de contamination de la nappe phréatique.

Le principal inconvénient du gaz naturel est qu’il s’agit d’une énergie fossile. Il s’agit donc d’une ressource limitée.

 

Gaz russe

Premier exportateur mondial de pétrole et de gaz, la Russie représente une pièce maîtresse du puzzle énergétique mondial.

L’invasion de l’Ukraine et les sanctions décrétées au niveau international ont un impact sur le futur approvisionnement en énergie. Les Etats-Unis ont déjà interdit toute importation de pétrole russe. La Commission européenne prévoit, elle, de réduire de deux tiers sa dépendance au gaz russe cette année.

L’Europe et la Russie sont interdépendante. L’Europe est le premier client du géant gazier russe. Gazprom, lui-même est le premier fournisseur en Europe.

Il sera donc très difficile de remplacer le gaz russe.

 

Dépendance européenne au gaz russe

En 2021, environ 45% des importations de gaz naturel de l’Union européenne (UE) provenaient de Russie.

La guerre Russie-Ukraine a changé la donne. La Commission européenne propose un plan, appelé REPowerEU, visant à réduire  la dépendance de l’Union européenne au gaz russe d’ici à 2027.

 

Qu’est-ce que le GNL (gaz naturel liquéfié) ?

Le GNL (gaz naturel liquéfié) désigne du gaz naturel (constitué à plus de 90% de méthane).

« Le GNL (gaz naturel liquéfié) désigne le gaz naturel transformé sous forme liquide. Cet état est atteint lorsque le gaz est refroidi à une température d’environ -160°C à pression atmosphérique. Le gaz naturel liquéfié est un liquide dit « cryogénique » (liquide dont la température est inférieure à -150°C).

Après traitement, la liquéfaction permet de condenser le gaz naturel en GNL en réduisant son volume d’un facteur de près de 600 pour un même pouvoir calorifique, ce qui facilite son transport par voie maritime. Le GNL est essentiellement constitué de méthane (à plus de 90%). C’est un liquide inodore, sans couleur, non corrosif et non toxique. »

 

Quelle est la différence entre le gaz naturel et le GNL ?

La différence entre le gaz naturel et le GNL (gaz naturel liquéfié) porte principalement sur le mode d’acheminement.

Le GNL est transportable par méthanier. Le gaz naturel est transporté par gazoducs.

L’intérêt du GNL est comme son nom l’indique la liquéfaction qui permet de le stocker en citerne et de l’acheminer par les mers.

 

Comprendre les défis écologiques de demain

Selon Alexandre Joly, Responsable du pôle Energie, Carbone 4 « Liquéfier le gaz pour le transporter par méthanier, et le regazéifier dans les terminaux méthaniers consomment en moyenne deux fois plus d’énergie pour une même quantité de gaz transporté sur un km qu’un gazoduc ». Cette solution ne serait donc pas la plus approprié pour préserver notre climat. Pour en savoir plus, consultez cette infographie.

Dans la même série, « Les matières premières, sous un angle différent » :

  1. Le chocolat
  2. Le tournesol
  3. Le café
  4. Le cuivre
  5. L’aluminium
  6. L’acier wootz
  7. L’étain
  8. L’hydrogène
  9. Le maïs
  10. Le riz
  11. Le coton
  12. Le blé romain
  13. Blé romain et politique alimentaire
  14. L’or
  15. Le sucre
  16. L’argent
  17. Le nickel

 

Sources :

Le saviez-vous ? Taillage de pipes (spontex.org)

Le gaz naturel, atout clé de la transition énergétique – Investir-Les Echos Bourse

Gaz russe : pourquoi l’Europe n’a pas d’autre choix qu’un embargo (tv5monde.com)

Avantages et inconvénients du gaz naturel : Que faut-il savoir? (ebigaznaturel.com)

L’Europe peut-elle se passer du gaz russe ? (europa.eu)

Tout savoir sur le gaz naturel liquéfié (GNL) : définition, différentes étapes, pays, chiffres clés (connaissancedesenergies.org)

Tout savoir sur le méthanier – TotalEnergies

GNL américain : une très mauvaise idée pour le climat | Connaissances des énergies (connaissancedesenergies.org)

Remplacer le gaz russe par le GNL américain, le pire des scénarios climatiques : on vous explique pourquoi en une infographie (novethic.fr)

Photo credit : ssuaphoto via depositphotos.com

Pascaline Stella Pascaline Stella

I worked as an information officer in the field of commodities in a bank. I have 20 years of experience.
What I like most about my job is researching, find the right information and finally that people are satisfied with my work.
I'm passionate in history. I'm interested in social media, and I am familiar in community management

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.