Les matières premières, sous un angle différent – 32. L’orge

Print Friendly, PDF & Email

La Suisse est une plaque tournante du négoce des matières premières. Saviez-vous que cette activité représente 4 % du PIB suisse, et même 22 % des recettes fiscales pour le canton de Genève ? Nous continuons d’explorer ce vaste sujet sous un autre angle, et nous publions une série d’articles, en nous focalisant à chaque fois sur une matière première avec des anecdotes, des citations. Cette semaine, nous abordons l’orge.

orge

Données historiques de l’orge

L’orge est considérée comme la première céréale jamais cultivée par l’homme, au Moyen-Orient. Elle l’était déjà au VIIème millénaire avant J.-C., pour ensuite s’étendre progressivement partout dans le monde.

Pline l’Ancien raconte que les gladiateurs de la Rome antique utilisaient l’orge comme principale source de subsistance, conscients de ses qualités énergétiques. Ces combattants, étaient surnommés hordearii : les mangeurs d’orge.

Toutefois à son époque, l’orge avait déjà été remplacée par le blé dans leur nourriture.

 

6000 ans d’histoire génétique de l’orge

En 2016, une équipe de recherche internationale a réussi à séquencer des graines d’orge cultivée datant de 6000 ans, soit le plus ancien génome à avoir été reconstitué à ce jour.

Dans la première étude, Tzion Fahima de l’Université de Haïfa, en Israël, et ses collègues ont analysé des échantillons d’orge récupérés dans une grotte du désert près de Masada, non loin des rives de la Mer Morte, où se trouvait autrefois une importante forteresse.

Les conditions climatiques extrêmement sèches ont si bien préservé les échantillons que l’ADN a pu être isolé et analysé.

La principale conclusion de l’analyse est que l’ADN des échantillons anciens a une grande affinité avec les variétés actuelles indigènes de la partie sud du Moyen-Orient et de l’Égypte.

Cette conclusion est cohérente avec l’hypothèse selon laquelle la première domestication de l’orge a eu lieu dans la haute vallée du Jourdain, avant qu’elle ne se propage à travers le monde.

Dans la deuxième étude, Robbie Waugh, de l’Institut James Hutton de Dundee (Royaume-Uni), et ses collègues ont collecté et séquencé l’ADN de plus de 260 variétés d’orge dans le monde.

L’analyse des données génétiques a révélé une forte corrélation entre les différentes caractéristiques des variétés et les conditions régionales dans lesquelles elles poussent, ce qui est cohérent avec l’extrême adaptabilité de la plante. Des facteurs tels que le temps de germination, par exemple, sont fortement liés aux conditions saisonnières spécifiques de température et d’humidité.

 

Et maintenant ?

Fitch, l’agence de notation, prédisait avant la guerre Russie-Ukraine une reprise en 2022 de la consommation de bière.

“Cette reprise est menacée” en raison de l’impact de la guerre russo-ukrainienne, notent les chercheurs de sa filiale Fitch Solutions.

Pour Fitch, la production d’orge reculera cette année à 146 millions de tonnes, contre 150 millions l’an dernier.

La guerre en Ukraine va affecter les cultures et donc diminuer d’autant son offre à l’étranger.

L’orge russe n’est pas visé actuellement par les sanctions économiques décrétées contre Moscou, mais les brasseries de nombreux de pays ne voudront plus s’approvisionner en Russie afin d’éviter d’être boycottées.

 

Dans la même série, « Les matières premières, sous un angle différent » :

  1. Le chocolat
  2. Le tournesol
  3. Le café
  4. Le cuivre
  5. L’aluminium
  6. L’acier wootz
  7. L’étain
  8. L’hydrogène
  9. Le maïs
  10. Le riz
  11. Le coton
  12. Le blé romain
  13. Blé romain et politique alimentaire
  14. L’or
  15. Le sucre
  16. L’argent
  17. Le nickel
  18. Le gaz naturel
  19. Le cobalt
  20. Le lithium
  21. Le zinc
  22. Le vanadium
  23. Le néodyme
  24. Le praséodyme
  25. Le dysprosium
  26. Le minerai de fer
  27. Le platine
  28. Le palladium
  29. Le rhodium
  30. Le biogaz
  31. L’hydroélectricité

 

Sources :

Orzo | proprietà nutrizionali-terapiche | usi in cucina | storia (artigianoinfiera.it)

Genomic analysis of 6,000-year-old cultivated grain illuminates the domestication history of barley | Nature Genetics

Exome sequencing of geographically diverse barley landraces and wild relatives gives insights into environmental adaptation | Nature Genetics

La guerre en Ukraine va impacter les brasseries via l’orge | L’Echo (lecho.be)

Photo credit : Sunshine27 via depositphotos.com

Pascaline Stella Pascaline Stella

I worked as an information officer in the field of commodities in a bank. I have 20 years of experience.
What I like most about my job is researching, find the right information and finally that people are satisfied with my work.
I'm passionate in history. I'm interested in social media, and I am familiar in community management

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.