Les matières premières, sous un angle différent – 37. Le graphite

Print Friendly, PDF & Email

La Suisse est une plaque tournante du négoce des matières premières. Saviez-vous que cette activité représente 4 % du PIB suisse, et même 22 % des recettes fiscales pour le canton de Genève ? Nous continuons d’explorer ce vaste sujet sous un autre angle, et nous publions une série d’articles, en nous focalisant à chaque fois sur une matière première avec des anecdotes, des citations.

graphite

L’expansion du marché du véhicule électrique nécessite une forte utilisation de matières premières, notamment dans la production de batteries lithium-ion.

La transition énergétique et le déploiement des technologies bas carbone à grande échelle « devraient entraîner une augmentation considérable des besoins de certains minéraux » au niveau mondial, avertit l’Agence internationale de l’énergie (AIE) dans un rapport publié le 5 mai 2021

Cette semaine, arrêtons-nous sur le graphite.

 

Etymologie

On doit au minéralogiste allemand : Abraham Gottob Werner le terme de graphite qui dérive du grec : graphein, c’est-à-dire écrire.

 

Le graphite à travers l’histoire

Dans son livre « histoire extraordinaire des matières premières », Alessandro Giraudo analyse une série  de matières premières, qui va de l’antiquité à aujourd’hui, pour nous en révéler les enjeux.

Il a analysé le graphite. La première trace historique de l’utilisation de ce minerai remonte à la civilisation Boiane (région danubienne entre la Roumanie et la Bulgarie datant de 4300-3500 ans av. J.-C., en effet ils décoraient leurs vases avec du graphite.

Plus tard, le graphite est employé uniquement pour marquer les moutons.

Dès le XVIIème siècle, les gisements de ce minéral se trouvent dans les mines britanniques de Seathwaite exploitées pour confectionner les mines de crayon. Celui-ci ressemblant au plomb que l’on utilise alors pour le dessin ou l’écriture, il reçoit le nom de plombagine. La plombagine remplace progressivement la mine de plomb dans les crayons.

Ce n’est qu’en 1779 que le chimiste suédois Carl Wilhelm Scheele a analysé la plombagine et a prouvé qu’elle était composée de carbone pur et non de plomb, en montrant que ce minerai est une forme cristalline particulière du carbone6.

 

Utilisation du graphite

Le graphite est utilisé dans la fabrication de batteries au lithium.

Les batteries lithium-ion ne peuvent pas être fabriquées sans graphite. Il fait partie intégrante de l’anode de batterie.

« Pour se rendre compte, voilà avec quoi est fabriquée une batterie lithium-ion de 400 kilos d’une technologie classique. Elle contient 15 kilos de lithium, 30 kilos de cobalt, 60 kilos de nickel, 90 kilos de graphite et 40 kilos de cuivre. »

 

Où trouve-t-on du graphite ?

80% des réserves de graphite naturel se trouvent en Chine, au Brésil et en Turquie

 

Marché du graphite

Le rapport Cyclope est une publication annuelle de plus de 600 pages, consacrée depuis 1986 au monde des matières premières, dirigé par Philippe Chalmin.

Selon le rapport Cyclope, le marché du graphite est opaque et cloisonné, si bien que les données chiffrées restent très approximatives et variables.

 

Dans la même série, « Les matières premières, sous un angle différent » :

  1. Le chocolat
  2. Le tournesol
  3. Le café
  4. Le cuivre
  5. L’aluminium
  6. L’acier wootz
  7. L’étain
  8. L’hydrogène
  9. Le maïs
  10. Le riz
  11. Le coton
  12. Le blé romain
  13. Blé romain et politique alimentaire
  14. L’or
  15. Le sucre
  16. L’argent
  17. Le nickel
  18. Le gaz naturel
  19. Le cobalt
  20. Le lithium
  21. Le zinc
  22. Le vanadium
  23. Le néodyme
  24. Le praséodyme
  25. Le dysprosium
  26. Le minerai de fer
  27. Le platine
  28. Le palladium
  29. Le rhodium
  30. Le biogaz
  31. L’hydroélectricité
  32. L’orge
  33. Le soja
  34. Le sodium
  35. Le manganèse
  36. La batterie au plomb

 

Sources :

Transition énergétique : l’AIE alerte sur les futurs besoins de minerais | Connaissances des énergies (connaissancedesenergies.org)

Graphite — Wikipédia (wikipedia.org)

Le nouveau pétrole n’est pas le lithium ou le cuivre, mais le graphite – Transitions & Energies (transitionsenergies.com)

Transition énergétique : le défi des matières premières propres et durables – Verkor

Les marches mondiaux Cyclope 2021.pdf (mineralinfo.fr)

Crédit photo : siimsepp via depositphotos.com

Pascaline Stella Pascaline Stella

I worked as an information officer in the field of commodities in a bank. I have 20 years of experience.
What I like most about my job is researching, find the right information and finally that people are satisfied with my work.
I'm passionate in history. I'm interested in social media, and I am familiar in community management

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.