Les matières premières, sous un angle différent – 38. Le chrome

Print Friendly, PDF & Email

La Suisse est une plaque tournante du négoce des matières premières. Saviez-vous que cette activité représente 4 % du PIB suisse, et même 22 % des recettes fiscales pour le canton de Genève ? Nous continuons d’explorer ce vaste sujet sous un autre angle, et nous publions une série d’articles, en nous focalisant à chaque fois sur une matière première avec des anecdotes, des citations. Cette semaine, arrêtons-nous sur le chrome, qui fait partie des métaux nécessaires à la transition énergétique.

chrome

 

Étymologie

Le terme chrome dérive du grec « chroma » signifiant couleur », car les composés du chrome sont extrêmement colorés.

 

Données historiques

L’utilisation du chrome dans certains objets métalliques a été attestée en Chine, il y a deux millénaires.

En 1761, Johann Gottlob Lehmann a découvert un minerai rouge-orange dans les montagnes de l’Oural et l’a appelé “plomb rouge de Sibérie”. Identifié à tort comme un composé de plomb avec du sélénium et du fer, le minerai était en fait du chromate de plomb (PbCrO4). En 1770, Peter Simon Pallas visite le même site que Lehman et découvre bientôt un minerai de « plomb » rouge utilisé comme pigment dans les peintures.

L’utilisation du plomb rouge de Sibérie comme pigment s’est rapidement développée et la couleur jaune brillant dérivée de la crocoïte est devenue une couleur très à la mode.

En 1798, Nicolas Louis Vauquelin isole le chrome métallique.

 

Utilisation du chrome

Le chrome est utilisé en métallurgie pour améliorer la résistance à la corrosion et ajouter une finition brillante. On l’utilise comme catalyseur de certaines réactions d’hydrogénation.

 

Le chrome et la transition énergétique

Voici une infographie sur les besoins en minéraux critiques pour les technologies d’énergie propre. Regardons ce qui se passe pour le chrome.

 

Dans la même série, « Les matières premières, sous un angle différent » :

  1. Le chocolat
  2. Le tournesol
  3. Le café
  4. Le cuivre
  5. L’aluminium
  6. L’acier wootz
  7. L’étain
  8. L’hydrogène
  9. Le maïs
  10. Le riz
  11. Le coton
  12. Le blé romain
  13. Blé romain et politique alimentaire
  14. L’or
  15. Le sucre
  16. L’argent
  17. Le nickel
  18. Le gaz naturel
  19. Le cobalt
  20. Le lithium
  21. Le zinc
  22. Le vanadium
  23. Le néodyme
  24. Le praséodyme
  25. Le dysprosium
  26. Le minerai de fer
  27. Le platine
  28. Le palladium
  29. Le rhodium
  30. Le biogaz
  31. L’hydroélectricité
  32. L’orge
  33. Le soja
  34. Le sodium
  35. Le manganèse
  36. La batterie au plomb
  37. Le graphite

 

Sources :

Définition | Chrome – Chrome dur | Futura Sciences (futura-sciences.com)

Les minéraux critiques, l’autre grand enjeu de la transition énergétique – Global Shift Institute Ltd

Credit photo : appleboy via depositphotos

Pascaline Stella Pascaline Stella

I worked as an information officer in the field of commodities in a bank. I have 20 years of experience.
What I like most about my job is researching, find the right information and finally that people are satisfied with my work.
I'm passionate in history. I'm interested in social media, and I am familiar in community management

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.