Les matières premières, sous un angle différent – 28. Le palladium

Print Friendly, PDF & Email

La Suisse est une plaque tournante du négoce des matières premières. Saviez-vous que cette activité représente 4 % du PIB suisse, et même 22 % des recettes fiscales pour le canton de Genève ? Nous continuons d’explorer ce vaste sujet sous un autre angle, et nous publions une série d’articles, en nous focalisant à chaque fois sur une matière première avec des anecdotes, des citations. Cette semaine, nous allons nous pencher sur le palladium.

palladium

Le palladium fait partie du groupe des platinoïdes.

 

Données historiques

Ce métal a été découvert en 1803 par le chimiste anglais Wollaston, en même temps que le rhodium, à partir d’un minerai de platine.

 

Etymologie

Son nom dérive de l’astéroïde Pallas, découvert le 28 mars 1802. Le nom de l’astéroïde fait lui-même référence à la déesse grecque de la sagesse, Pallas.

 

Utilisation du palladium

Il est très recherché par l’industrie automobile pour les catalyseurs des pots de voiture à essence (75 %), pour réduire les émissions polluantes, mais aussi dans l’électronique (10 %), la chimie (5 %), la médecine dentaire (5 %), et l’industrie des bijoux (3 %). Il a en plus la propriété de pouvoir stocker l’hydrogène.

 

Le palladium et son rôle dans la transition énergétique

Pour Jean-François Faure, dirigeant d’AuCOFFRE.com, une plateforme d’achat et de vente de métaux précieux, le palladium et le platine sont deux métaux indispensables à la transition énergétique : « Les investissements massifs dans la production d’hydrogène vont également booster leur consommation ».

 

Et aujourd’hui ?

La dépendance de l’Union Européenne vis-à-vis du gaz russe cache également une dépendance à plusieurs métaux, dont le palladium. En effet, la Russie est le premier producteur mondial de palladium, suivi par l’Afrique du Sud.

 

Craintes par rapport à la Russie

Les investisseurs craignent pour la disponibilité du palladium sur le marché mondial.

Dans un rapport publié le 16 mai, par la société Johnson Matthey, celle-ci s’attend à ce qu’une autre alternative soit trouvée : « Il est possible que la guerre en Ukraine ravive l’intérêt pour les catalyseurs pour véhicules à essence contenant du platine, pour des raisons de prix, de disponibilité et de provenance du métal ».

 

Prix du palladium

Afin d’analyser, comment le palladium s’est comporté durant ces dernières années, nous pouvons examiner l’historique du palladium avec ce graphique.

 

Dans la même série, « Les matières premières, sous un angle différent » :

  1. Le chocolat
  2. Le tournesol
  3. Le café
  4. Le cuivre
  5. L’aluminium
  6. L’acier wootz
  7. L’étain
  8. L’hydrogène
  9. Le maïs
  10. Le riz
  11. Le coton
  12. Le blé romain
  13. Blé romain et politique alimentaire
  14. L’or
  15. Le sucre
  16. L’argent
  17. Le nickel
  18. Le gaz naturel
  19. Le cobalt
  20. Le lithium
  21. Le zinc
  22. Le vanadium
  23. Le néodyme
  24. Le praséodyme
  25. Le dysprosium
  26. Le minerai de fer
  27. Le platine

 

Sources :

L’envolée du palladium – Banque Migros (migrosbank.ch)

La guerre en Ukraine peut accélérer la substitution du platine au palladium dans l’automobile (agenceecofin.com)

Photo credit : fambros via depositphotos.com

Pascaline Stella Pascaline Stella

I worked as an information officer in the field of commodities in a bank. I have 20 years of experience.
What I like most about my job is researching, find the right information and finally that people are satisfied with my work.
I'm passionate in history. I'm interested in social media, and I am familiar in community management

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.